Le Desert Warrior de Paul Round

Paul Round qui a participé au dernier Dakar à bord de son proto taillé pour le rallye raid, nous présente sa "bête de course" en détail...

Lors du Belgium National, j'ai eu la chance de découvrir le Desert Warrior de Paul Round avec lequel il a participé au Dakar 2002 avec son fils Mark en co-pilote. Malheureusement, cette épreuve s'est prématurément achevée après une mauvaise réception sur un saut de dune. Le véhicule à depuis été complètement reconditionné, prêt à renouer avec la compétition en Rallye Raid. Paul est un véritable passionné, sans cesse en quête d'optimisation des performances de son proto, c'est un personnage enthousiaste qui n'hésite pas à dévoiler dans le moindre détail, toutes les modifications et réglages qui o­nt été réalisés sur sa bête de course. Le Desert Warrior n'est pas simplement l'évolution sur 12 années d'un Land Rover standard destiné à la compétition off-road, c'est un réel aboutissement au terme de 4 années de travail sur un prototype initial, le Wild Cat. Le Desert Warrior est un prototype intégralement développé pour les épreuves de longue distance en rallye raid dans le désert. La dernière version bénéficie d'un châssis rallongé et légèrement plus large. Le véhicule dispose d'un centre gravité plus bas avec une garde au sol adaptée. Il a toutefois conservé le superbe look du Wildcat tout en intégrant les dernières évolutions techniques acquises au long de ces 4 dernières années..La nouvelle version est disponible en kit avec toutes les adaptations nécessaires. Au niveau de la motorisation, le kit peut accueillir la plupart des moteurs actuels. Suivez le guide ...

Bruno

Photo gauche : Une superbe vue de 3/4 profil sur laquelle o­n peut distinguer la prise d'air destinée à améliorer le refroidissement durant les grosses chaleurs du désert. La prise d'air sur le toit préserve le radiateur de la poussière et des débris qui pourraient obstruer et réduire, à terme, le flux d'air, évitant ainsi à la chaleur du radiateur de flotter au dessus du moteur! Les prises d'air visibles sur le coté et sur le capot assurent un refroidissement optimal pour le travail intensif des amortisseurs, très sollicités sur ce type d'épreuve. Actuellement le véhicule est disponible sous diverses options de carrosserie (Av/Arr) auprès de Rallyraid UK.

Photo droite : Un accès aisé à toutes les parties du véhicule est essentiel lors d'une épreuve telle que le Dakar. Idéalement, tout doit tomber sous la main rapidement. Dans cet esprit, chaque emplacement est pensé et optimisé. Exemple, lors d'une crevaison, le treuil hydraulique et la clé peuvent être extraits et manipulés par l'un des pilotes pendant que le second s'occupe de la permutation du pneu crevé par l'une des roues de secours située à l'arrière du véhicule. Tout cela sans que chacun gêne l'autre dans son opération.


Photo gauche : Le bloc moteur retenu est un BMW 3lt TD au look stupéfiant qui délivre une puissance de 240Cv malgré une consommation raisonnable. Cette motorisation est parfaitement adaptée aux longues étapes dans le désert. Un intercooler surdimensionné aide à maintenir la puissance nécessaire sollicitée au bloc dans un environnement aux températures ambiantes très élévées. 2 amortisseurs Ohlin's 12" sont disposés aux quatre coins du véhicule. A noter cependant que la plupart des motorisations Land Rover sont largement suffisantes pour délivrer toute la puissance nécessaire au véhicule dans les différents cas d'utilisation. Le couple BV/BT fait appel à une R380 associée à une LT230 avec un différentiel central renforcé.

Photo droite : Deux pompes haute-pression avec leurs filtres respectifs sont en charge de la distribution du carburant. Elles sont montées en tandem avec la possibilité, à partir du poste de pilotage, de passer de l'une à l'autre à l'aide d'un contacteur (en cas de défaillance d'une des pompes). Derrière les pompes se situe un réservoir d'une capacité de 300l de carburant, homologué FIA, ainsi qu'un accès rapide aux plaques de désensablages, pelles et autres accessoires.

Photo gauche : Deux roues de secours sont obligatoires pour le Dakar, avec encore une emplacement privilégiant une extraction rapide. Deux solides sangles à cliquet les maintiennent sur leur support. Noter le look de l'arrière du véhicule panachant le style du Defender avec les feux et spoiler arrière du Discovery MKII.

Photo droite : Sur ce cliché vous pouvez une nouvelle fois observer un accès optimisé aux accessoires dédiés aux "plantages" : plaques de désensablages, pelles et le cric hydraulique spécifique au véhicule. Le châssis est une structure tubulaire incluant un arceau 5 points (norme FIA), les panneaux de carrosserie sont en matériaux composites (GRP).
Photo gauche :: Le pont avant, provenant du Discovery MKII, va être renforcé d'une toute nouvelle coquille de pont. Il est également équipé d'un blocage pneumatique ARB et d'arbres de transmission renforcés pour accroître la fiabilité de la transmission.
La barre Panhard et la barre d'accouplement sont faites "sur-mesure" en acier T45.

Photo droite : Le tirant de pont avant, "fait maison" également en acier T45, réputé pour sa résistance.

Photo gauche :: Toujours en T45, montage avec parallélogramme de Watt avec barres spécialement développées pour un fonctionnement adapté sur le pont du Discovery MKII équipé d'un blocage de différentiel ARB.

Photo droite : Un détail sur l'ajustement des sangles anti débattement mises en place pour éviter un malencontreux arrachement de l'amortisseur lors d'un choc dans la suspension. Visible également le tirant de pont arrière, également en acier T45.

Photo gauche : Deux larges ventilateurs ont été montés sur le toit du proto afin d'améliorer le refroidissement à basse vitesse alors que l'écope d'aération située à l'avant du véhicule est plus particulièrement destinée à diriger le flux d'air en direction du radiateur frontal lors d'utilisation à vitesse élevée. Dans ce dernier cas, l'usage des ventilateurs supérieurs est suspendu.

Photo droite : Une vue sur la petite trappe dédiée au stockage des divers outils, accessoires, sangles, etc... La barre de protection latérale, positionnée pour prévenir des chocs sur le sous-bassement de la carrosserie, a été conçue avec un support spécifique pour le cric hydraulique embarqué. Le proto est équipé d'une ligne d'échappement Inox.




Cet article provient de Landmania
http://landmania.com/