Un bout de désert Tunisien

Dans le cadre de son incorporation sous les drapeaux, Olivier a été nommé coopérant en Tunisie. Profitant de cette mutation aux portes du désert, il s'est rapidement adjoint les services d'un Land 90 N/A. Ce véhicule a subit depuis le remplacement de son moteur poussif par un V8 3,9l plus musclé. Cette adaptation a été exécutée par Le Doc himself!
Olivier nous présente ici une de ces escapades dans les sables.

 

Un jour férié bien placé nous permet de faire un grand Week-End. Notre but est alors de passer 4 jours dans le désert avec une difficulté croissante. L'équipe est formée d'expatriés français et belges. Les véhicules : Un Patrol Court, un Toy Hybride et un monstrueux Def 90 (V8 4.6l !!)

Laurent se chargera d'ouvrir la piste avec son patrol et Nico suis. Bart ferme la marche. L'itinéraire choisi paraîtra bien banal à ceux qui o­nt déjà visité le désert tunisien : Douz, Ksar-Ghilane. Mais en fouillant bien sur la carte, et en s'éloignant des pistes, o­n trouve de superbes endroits.

A part notre présence, pas un bruit et c'est des plus agréable. Bart joue l'ambulance. Il est là pour déplanter les voitures en difficulté, et il y arrive plutôt bien. Fred et son Range se joignent à nous pour une journée. Il a beaucoup de mal, mais il faut avouer qu'il vient de recevoir sa voiture et que ses pneus ne sont pas vraiment adaptés. Alors, o­n pousse, o­n tire, o­n creuse...
Les choses se corsent. Pour l'instant, Laurent se débrouille bien, mais ça ne devrait pas tarder à changer. Le sable est très mou, et même Bart arrive à se planter. Il est pourtant très bien équipé, blocage arrière, et glissement limité avant.
Parfois Laurent fait une erreur à l'ouverture. Depuis un bon quart d'heure, nous progressions dans le même sens par rapport aux dunes, et elles étaient toutes similaires. Laurent a voulu anticiper. Il faudra 45 minutes pour le sortir de cette mauvaise posture.

Une autre mésaventure de Laurent. Mais elle sera beaucoup plus facile à récupérer. Le soir venu, le menu au bivouac est à base de Pain de sable. Avec 2 gouttes d'huile d'olive et un peu de harissa, c'est parfait!

Au petit jour, Bart se décide enfin à sortir les chevaux, et ça donne pas trop mal (Il en a quand même 280 sous le capot !) Malheureusement, tout a une fin. Il va être l'heure de rentrer sur Tunis...




Cet article provient de Landmania
http://landmania.com/