La Spéciale Series 2004 - Ardevert

On, s'était donné rendez-vous dans un an, même place, même heure...
La Spéciale Series d'Ardevert, ça s'attrape, ça se propage et l'esprit demeure intact : authentique et inaltérable à la fois, à l'image des vénérables véhicules présents à cette 2ème édition aux Vans en Ardèche.
Leur particularité ? Ce tout petit supplément d'lame qui leur assure un charme, désuet pour certains, essentiel pour d'autres...
Mesdames, messieurs, suivez l'guide !


...Et le guide, en cette occasion, n'est autre que notre Max local, l'initiateur de cette fête annuelle à laquelle la plupart de ceux qui avaient déjà répondu présent en 2003 se retrouvent une nouvelle fois en 2004, l'œil pétillant des perspectives du week-end.
La grand-messe débute par le briefing général: Distribution des road-books, dernières recommandations et les Series s'ébrouent à l'unisson, les capots tendus en direction des pistes.
Le déroulé du road-book est de toute beauté, alternant passages techniques et paysages enchanteurs.
C'est aussi ça, la Spéciale Series, une découverte du patrimoine local qui regorge de petits coins toujours très pittoresques, des châtaigneraies, des bâtisses séculaires en pierre de taille, des sous bois sans âge où s'intègrent, sans fausse note, nos antiques véhicules ! Que du bonheur...
Après une dérobade sur la fameuse marche de Chassagne jugée trop glissante en tout début de matinée, d'autres obstacles tout aussi techniques se profilent sur notre chemin.
Tout d'abord sous la forme d'une belle barre rocheuse, contournable mais sur laquelle la plupart des véhicules ont relevé le défi. Et quand la technique ne suffit plus, on s'adapte, on pousse, on tire, on aménage et on progresse...
L'ambiance générale est palpable à cet instant !
Les passages s'échelonnent et l'on ne tarde pas à retrouver l'élément liquide, un magnifique passage de gué avec un guidage de progression assuré par l'organisation sans faille du club Ardevert.
Un coup de chapeau au passage à l'équipe de Max : Manu, Jean-Marc, Eric et Patrick pour leur présence et leur disponibilité sur le week-end, sans oublier Karine (M'ame Max !) épatante dans la gestion logistique de l'événement
Pour certains, les soucis mécaniques débutent. Le Prix Spécial du Jury est attribué à Guillome le "cumulard de la malchance" avec 2 barres de directions tordues, pot d'échappement coupé et un carter enfoncé...
Chaque pause repas était mise à profit pour une petite séance de méca ! Les arbres de roues ont également souffert et parfois cédé dans la douleur...
Tout le monde a néanmoins réussi à rejoindre les points de rendez-vous fixés.
La nature du terrain est très variée; On passe de la dalle rocheuse au sable, de la piste en terre au bourbier puis à l'eau, avec un égal plaisir.
C'est l'occasion pour certains de peaufiner leur capacité au franchissement et à la conduite tout-terrain.
On se conseille, on se rassure et s'encourage jusqu'à la prochaine difficulté, un véritable road movie grandeur nature
!
Les prises de repas se font en communauté, sur une piste qui permet à quelques compagnes de pilotes de nous rejoindre. Pupuce (Mme OBX), Framboise (Mme Bruno P-G) et Pat13 (Mme Phil13) se sont concocté un programme façon "itinéraire bis" pour visiter la région et profiter du week-end autrement.
Après un incontournable apéro, le déjeuner sorti du sac est rapidement avalé, l'appel de la piste est plus fort...
Les pages du road-book défilent lentement entre les doigts des copilotes, on prend le temps d'aménager des pauses, s'arrêter pour une séance photos improvisée ou rattraper une erreur de lecture : "Mais où est donc cette satanée croix sur un arbre ?!"...
La nuit tombe rapidement en cette saison. La faim aidant, la petite colonne mobile accentue le tempo pour rejoindre l'ultime case sur le road-book du samedi : l'Auberge !
Tous les participants sont accueillis par un Kir de bienvenue avant d'enchaîner sur un repas traditionnel.
Max en profite pour lancer un petit discours en préambule de celui de Bruno qui associe l'esprit du Club du Temps des Series' à cet événement de cœur. Applaudissement de la petite assemblée...
La tarte aux châtaignes ponctue le repas. Il est temps de rejoindre les Vans, par la piste, évidemment !
Rendez-vous demain matin 8h30 pour un petit déj' collégial sur la place du village.
Le lendemain, l'épaisse couverture nuageuse a drapé toute la région, ambiance brouillard et petite pluie fine. Ce temps anglais par excellence ne gêne personne.
Quelques passages techniques, rendus très gras par la pluie, ralentiront les participants par un grip aléatoire sur certains franchissements.
Il aura fallu beaucoup de bonne volonté et... le treuil de Max pour préserver le tempo de la matinée !
Sur chaque difficulté, un membre de l'organisation veille au bon déroulement.
Les pistes serpentent en sous-bois, aux abords des châtaigneraies. Les vieilles roches moussues, la pénombre ambiante et le tapis de feuilles renforcent une atmosphère féerique qui chatouille notre imaginaire... On adore ça !
La lumière des phares embrumés en rajoute encore un peu... Ne touchez plus à rien, le temps s'arrête !
La pause déjeuner s'installe en clairière, en forme de camp retranché. Les cirés, les bâches et les bottes pour tout le monde !
L'eau chauffe dans la bouilloire de Phil; un bon café avant de reprendre la dernière portion du road-book pour une petite dizaine de candidats.
Pour les autres c'est déjà l'heure des adieux. Quelques centaines de kilomètres encore pour rentrer, courage !

Des accolades, des sourires complices, quelques bises. Le plus dur reste à faire : Lâcher le groupe, se retourner, il faut partir maintenant...
Merci M. El Presidente ! Et à l'année prochaine de toute façon, même jour, même heure...
Texte : Did - Photos : Caro, Christian, Pierre-Yves




Cet article provient de Landmania
http://landmania.com/