Les modèles réduits Britains

En 1968, la première miniature Land Rover sous les traits d'un 109 SII pick-up, inaugure le début d'une longue saga...

Selon l'avis des collectionneurs, Britains est certainement la marque qui a le mieux reproduit les modèles Land Rover ou tout au moins qui en a proposé le plus de modèles et versions.
Née à la fin du 19e siècle, la firme Britains se spécialise d'abord dans les soldats de plomb puis dans les animaux de ferme (toujours en plomb). Dans les années 50, BRITAINS développe toute une gamme de tracteurs et d'accessoires agricoles, de véhicules militaires, de safari, de police puis enfin dans les années 80 de travaux publics.
Quoi de plus naturel donc d'y retrouver les Land Rover en quantités !

Le premier modèle représenté en 1968 est une SII LWB (châssis long), il sera décliné jusqu'au début des années 70 dans les séries agricoles, militaire et safari.
Une précision l'échelle est au 1/32e (malheureusement pas la plus prisée des collectionneurs)
Les roues sont directionnelles (via la roue de secours montée à l'arrière), les portes et le capot s'ouvrent, la suspension est impressionnante et surtout, il est possible de démonter le modèle pour choisir d'installer le volant à gauche ou à droite ! Différentes versions existent avec ou sans capote et certains modèles sont vendus avec un van pour le transport des chevaux. Les boîtes évoluent au cours des différentes périodes.
En 1976, Britains sort alors une SIII, il s'agit d'un 88 pick-up bâché qui restera au catalogue de la firme jusqu'au milieu des années 80. Il n'y aucune partie ouvrante mais en contre-partie, il bénéficie de suspension. Il a vraiment de la "gueule" !
..." Il était imbattable en tout-terrain, sur les pistes de sable ou les chemins boueux que je lui préparais !"
En 1986, les " vieux " 88 sont remplacés par les tous nouveaux Land 90 décorés d'une bande de couleur marquée "County".
Cette fois le modèle est agrémenté d'un treuil avant, d'un toit en dur, de sièges AR et d'une porte arrière ouvrante. Les roues sont les mêmes que le 88 antérieur.
Les variantes se multiplient puisque l'on aura droit à des versions BT (British Telecom) et un 90 d'une compagnie de Gaz.
En 1992, les 90 sont remplacés par les Defender.
Changement de roues, elles sont désormais beaucoup plus larges (et la qualité n'est pas terrible il faut le reconnaître)
On ne retrouvera ces Land que dans les séries agricoles (différentes couleurs et nombreux coffrets avec remorques), militaire (avec notamment décorations Desert Storm ou UN, conflits en Irak et en Yougoslavie obligent…) et certaines séries spéciales. Fini donc la police et les safaris…
12 ans après, ils sont toujours au catalogue, la dernière variante est un Td5 vert anglais avec toit noir. .
Les séries spéciales concernent différentes organisations comme la protection des animaux ou l'environnement RSPCA, Forest Enterprise, National trust…
En 1994, presque dans le même temps que les Defender, arrivent les premiers Discovery; on les retrouvera cette fois en versions "ferme", police et même raid en 1995...
En 1997, c'est au tour des Frelander de faire leur apparition. On les retrouve en version soft top ou hard top.
En 1998, Britains pour célébrer les 50 ans de Land Rover sort un modèle "collector" dans sa nouvelle série "Elite" : un magnifique Series I.
Il n'apparaîtra cependant qu'en 1999 au catalogue.
En 1999, sortent les Discovery II, ce n'est pas la révolution.
Britains est alors en pleine restructuration mais pour la première fois 4 modèles Land Rover figurent au catalogue : Series I, Defender, Discovery II et Freelander.
2003, Britains nous gratifie enfin d'un modèle du New Range Rover. On ne peut malheureusement que regretter qu'il ne l'ait fait plus tôt, dans les années 70 par exemple…
L'année 2004 voit la sortie du Discovery 3 et du Freelander en version 5 portes.

Voilà pour la longue et colorée histoire des Land Rover Britains.

La liste des modèles illustrés n'est pas exhaustive. Il y manque de nombreuses variantes couleur.
Les vrais jouets de conception simple et robuste des années 60 et 70, ont laissé la place à de vraies pièces de collection, soignées et détaillées, reprenant exactement les mêmes couleurs que les originaux.

"J'espère en tout cas vous avoir fait entrevoir un autre versant de la passion du Land qui a commencé très jeune !"


Un reportage de Mathieu ("One-0-nine")




Cet article provient de Landmania
http://landmania.com/