Bannegon 2004 : Le Bal des Series

Le pétillant Club des Series, a lancé son 1er événement officiel les 2 et 3 Octobre à Bannegon. Ce petit village au sud de Bourges a ainsi accueilli le Bal des Series, une manifestation réunissant plus d'une trentaine de vénérables Series.
Quasiment tous les modèles y étaient représentés pour célébrer autour de Bruno, Jérôme et landyman, les organisateurs, les 20 ans de l'arrêt de la production!
Un prétexte, évidemment, à un sublime rassemblement entre passionnés...


Un Reportage de Guill@ume (texte et photos)
Dès le vendredi, Bannegon, charmant petit village situé à environ 50km au sud de Bourges, voit arriver les premiers participants de ce premier Bal des Series.
Les arrivées vont s'échelonner jusque tard dans la nuit (vers 4h00 pour notre part!) Tout était prévu dans cette éventualité, mais à cette heure avancée de la nuit, la soupe à l'ail de Takeo n'était plus...
Au petit matin, les arrivées d'autres Land s'enchaînent. Après quelques démarches administratives courantes (repas, achats divers T-shirt, inscriptions...), les 35 Land présents se retrouvent dans le magnifique parc du château pour une exposition grandeur "Nature".
Au premier plan, le Series One 86' de Bruno.
C'est l'occasion de regrouper tout ce beau monde puis de se diriger vers un apéritif champêtre suivi du discours de bienvenue de l'organisation.
Enfin, chacun s'installe pour un pique nique improvisé avant le départ du premier groupe de 8 Land pour le road-book.
Les chemins sont splendides et nous croisons de nombreux et sympathiques habitants qui ne manquent pas de nous saluer sur notre passage, chaleureusement, et avec un sourire à faire pâlir un écolo !
En cette saison, la nature est riche en fruits de tous genres, nous sommes tenter à nous arrêter régulièrement pour une cueillette improvisée des mûres ou le ramassage des noix.
Pendant ce temps les conversations s'engagent avec les riverains. Les moteurs tournent au ralenti, les roues soulèvent de légères volutes de poussière ce qui rend nos progressions très discrètes malgré le nombre.
La traversée de gué et le passage d'ornières sollicitent nos véhicules mais en souplesse et sans heurt.
Au retour de la balade, certains en profitent pour "détendre un peu leurs lames" sur un petit terrain de trial.
La nuit approche, de la fumée s'échappe de la grande cuisine du château. Il est temps de nous regrouper pour l'apéritif devant une immense cheminée où un bon feu réchauffe nos dos fourbus.
Une file s'improvise pour le repas, tickets en mains, l'ambiance est chaleureuse et l'on profite du laps de temps pour échanger encore nos impressions. L'assiette pleine, nous rejoignons la grande salle du château pour le repas.
4 grandes tablées sont disposées dans la pièce, on y parle fort, on rit, l'ambiance s'installe, complice et festive à la fois.
Le repas sera ponctué de 3 chants, le premier de l'organisation, sur le thème de "moquette ou pas" qui à fait les bonnes heures du forum Landmania. Puis vient le tour des femmes; elles chantent l'inconfort de nos engins qu'elles décrivent en détail sur l'air de "Oh les filles!" du groupe "Au Bonheur des Dames...
Arrive enfin Takeo et son chant des Landousants, complainte anti-anti 4x4 sur la mélodie du "Chant des Partisants"...

Une coupe de champagne nous est offerte pour pour fêter la création du club et commémorer la date anniversaire de l'arrêt officiel de la fabrication des Series, nostalgie...
Après une bonne nuit de repos, le campement est très calme au petit matin. Le réveil s'effectue dans un brouillard très londonien (devenu un mythe parait-il)
Bruno fait le tour des bivouacs, les bras chargés (moins que la langue!), de croissants...
A peine ai-je le temps de finir ma trempette, enfin le croissant, enfin bon, je m'enlise... Que les moteurs s'ébrouent à l'unisson. Pilotes et passagers s'engouffrent dans les habitacles.
En piste pour la visite de la forêt de Tronçais, réputée pour ses chênes multi-centenaires.
Plusieurs groupes sont formés, histoire de ne pas troubler la population locale et des salons de bavardages s'improvisent alors dans les bennes de 109 pick-up ou coudes aux ailes (figure de style !)
Sur un train de sénateur, nous progressons sur la piste forestière. Au nombre de glands jonchant le sol, ce sont bien des chênes !
Nous examinons, pour notre part, le 86' de Bruno, un beau jouet...
Il est temps de retourner à K1 (KA), et là... Paf (pas le chien), mon arbre de roue, à moitié centenaire décide de casser bêtement (Des fois qu'un jour il se décide à le faire intelligemment!)
Notre petit groupe repartira à fond de 4ème avec overdrive à la vitesse fulgurante de 50 km/h !
Enfin arrivés, les pizzas sont déjà prêtes. Je ne mange pas, j'ai une réparation sur le dos...
Le petit campement se vide pour se regrouper une dernière fois, dans l'amitié, l'amour, la joie et qu'à cela tienne...
C'est l'heure de la remise des prix !
Tim, un cousin "germain", obtient le prix de l'Endurance, il est venu depuis l'Allemagne ! Un couple de belge se voit remettre le prix du Land Le Plus Voyeur, "C'est possible votre ami ne pas regarder par la fenêtre, euh ".
Le prix du Land Voyageur accordé à un 88 avec sa remorque surmontée d'une tente de toit.
Mon 107 SW gagne le Coup de Cœur, et Raymond, la médaille de l'Anticonformisme pour avoir osé faire patauger son 80', superbement restauré, dans la boue.
Mon pote Arnaud remporte le prix de La Chose Etrange pour sa prise de force arrière (PTO), son 86' remportera le même prix .
Le Land pompier et l'ambulance ont également obtenu des prix distinctifs.
L'heure du départ approche à grandes enjambées...
Après maintes effusions et accolades, les Land et leurs propriétaires se retirent peu à peu, tout le monde manifeste son départ par de petits coups de klaxon et la petite troupe disparaît sur la route... "
I'm a poor lonesome cowboy, and a long way from home"...
Rendez-vous en 2005 pour le prochain Bal des Series !




Cet article provient de Landmania
http://landmania.com/