2ème Vide-Garage Ardèchois

Les 7 & 8 février 2004 s'est tenu le 2ème Vide-Garage Ardéchois organisé par le pétillant club Ardevert. La place face à la mairie, attenante à la salle des fêtes offrait un décor idyllique à l'événement soigneusement orchestré par Max et toute son équipe.



Les couleurs sont montées !
Ténor de l'organisation, Max veille à la mise en place, et a l'œil partout ! Petit à petit, le vide-garage se déploie. Les stands et les structures se dressent, s'improvisent pour certains, se répandent pour d'autres pour le plus grand plaisir des chineurs, grands et petits.
Le vide-garage s'organise, s'amplifie... A midi, Max déclare officiellement le Vide-Garage ouvert !
Les Stands se mettent en place... 
La rumeur de chaque stand se fait entendre et les négociations commencent. Le va et viens des "fureteurs" ressemble à un tourbillon et nous fait tourner la tête. Chacun y trouve son bonheur mais le garde précieusement, tandis que d'autre attendent le client. Le vide-garage c'est l'école de la patience…
Une météo douteuse en début de matinée fait place à une tempête de ciel bleu, magie de l'événement! Les premiers rayons inondent le vide-garage dans un soulagement général.
La journée du samedi passe très vite. L'heure de la fermeture du vide-garage approche à grand pas mais personne ne veut décrocher. Certains chineurs hésitent encore : saisir l'occase maintenant ou se laisser le temps de la réflexion sans avoir l'assurance que demain, la pièce soit encore présente! Le choix est Cornélien... Max lance alars : " o­n ferme !" suivi d'un " L'apéro est servit ! ", beaucoup plus motivant...
Les discussions autour de la buvette sont généreuses, tout le monde a le sourire, y compris " L'Homme au pull rouge ". Certains se rencontrent pour la première fois, d'autres se retrouvent. La convivialité est palpable à tous les étages. Les coudes se lèvent bien haut. L'ambiance s'échauffe rapidement. Mam' Max donne de la voix : " A Table !!! ". Quelques secondes suffisent pour que chacun se retrouve installé dans la salle des fêtes située à une trentaine de mètres.

Le compte est bon !
Tout le monde a répondu à l'appel. Les choses sérieuses peuvent commencer :
Caillette en entrée, suivie d'un civet de sanglier fait maison (14 litres de vin o­nt été nécessaires), fromage et dessert.
Un vrai régal...
Tout le monde met la main à la pâte pour apporter sa petite contribution. Mais cette fois ci c'est Mam' Max qui prend les commandes : Autant dire que ça file droit !
Max ne chaume pas lui aussi. Il n'y a pas que les invités dont il faut s'occuper. Max en profite pour présenter sa "Dream Team" pendant que d'autres commencent à savourer les saveurs d'autres régions.
Dur, dur par la suite aux dires de certains…

La poire du soir !

La nuit a été calme. De petits groupes se sont formés et les discussions o­nt duré tard dans la nuit.
Dimanche pointe déjà son nez. Le réveil est très difficile pour certains ! Heureusement la buvette est là pour proposer un café serré. Rien de tel pour restructurer et rafermir les esprits !

Et puis il y a ceux qui, de bon matin, bon pied bon œil, font leur exercice quotidien à l'image de Marc (Kalao) qui donne dans la posture du moine Shaolin.
Quel style ! Tout en souplesse !!

Mais le vide-garage n'attend pas. Le beau temps s'acharne...
A 9h00 les investigations reprennent rapidement pour tous, le but ? Dénicher la perle rare non découverte la veille ou bien "craquer" tout simplement.
Seul ou en groupe tout est mis en œuvre. Les pièces sont examinées, inspectées sous le regard attentif des vendeurs. Les négociations s'alimentent tout au long des stands.

La fin de journée arrive à grand pas.16h30.
le vide-garage se désemplit peu à peu. Les stands se vident, les remorques sont moins lourdes pour certains et les coffres des véhicules sont remplis du précieux butin pour d'autres... Dernières accolades et poignées de main, quelques silhouettes s'attardent encore mais il faut partir à présent car la route du retour est longue.
Comme des gamins à la fin d'une colonie de vacance, les adresses et numéros de téléphone s'échangent rapidement sur un bout de papier...
Promis, o­n sera tous là encore l'année prochaine lors de la troisième édition.

Merci à vous tous pour ce week-end chaleureux et convivial où simplicité et ferveur étaient au rendez-vous, que cela dure encore de nombreuses années...




Cet article provient de Landmania
http://landmania.com/