Landmania
Accueil - Contactez-nous 
La Tickford Connection

Page: 1/5     (8364 lectures)   Format imprimable

Tout commence le jour où Guillaume Vilacèque, dans le N° 29 de Land magazine, découvre une photo prise par M. Billeau d'un Land Rover 80 Station Wagon carrossé par Tickford. Le commentaire indique que ce Land se trouvait encore en Croatie il y a 2 ans...
Lundi 6 janvier.
J'entâme les investigations. Premier soucis, o­n ne peut pas joindre par téléphone M. Billeau afin d'obtenir quelques informations sur ce Tickford mais le nom de son lieu de résidence qui figure sous la photo n'est qu'à trente Kilomètres de chez Raymond Cochard (grand Gourou du Series o­ne), qui se trouve justement ce jour-là en compagnie d'Arnaud Baclé, autre chasseur de Series o­ne !
Mardi 7 janvier.
Ils se rendent tous deux sur place, retrouvent l'adresse précise de M. Billeau et lui laissent un petit mot dans sa boite aux lettres. Le soir même M. Billeau rappelle Raymond et lui annonce qu'il peut envoyer un fax du plan de l'endroit où se trouve le Tickford, en précisant qu'il se situe sur une île. Là, je me dis qu'une île ne devrait pas être très compliquée à trouver... Erreur, o­n dénombre pas moins de 1200 îles en Croatie !!
Jeudi 8 janvier.
Je reçois le plan par fax et je localise le nom d'un village: Babino Polje. Après recherches sur Internet, ce village se trouve sur l'île de Mljet, proche de Dubrovnik. Toujours sur Internet, je trace un road-book pour évaluer la distance: 2000 km. Ce n'est pas si loin, et pourtant Dubrovnik est la ville la plus au sud. Ne parlant pas croate (on a tous ses défauts J) je m'inscris sur un chat croate en anglais où un internaute me fourni le numéro de téléphone du maire de Babino Polje.
Vendredi 10 janvier.
Bonne surprise, celui-ci parle anglais et me donne le numéro du directeur de l'Office du Tourisme. Après de multiples tentatives j'arrive enfin à le joindre. J'apprends que le Land est toujours là et qu'il connaît la propriétaire, Mrs Magdalena, docteur sur l'île et qui parle elle-même très bien l'anglais. Après quelques tentatives pour la joindre, le téléphone sonne enfin... Mon cœur palpite, c'est l'instant de vérité; Je vais enfin savoir s'il y a possibilité d'acheter le Tickford.
Elle me confirme : " Oui, mais le véhicule est en très mauvais état, quelqu'un a pris les roues et un hollandais sont venu prendre le moteur pour le mettre sur un Land identique "… J'accuse le coup. Je réfléchis (au moins 2 secondes J) et lui annonce que je viens le chercher mi-Février. Elle me propose alors de faire des photos et me demande mon Email (waouwh!) afin que je sois convaincu de ma décision (mais j'suis sûr M'dame !!).
A présent, il faut préparer sérieusement le voyage...
Arnaud Baclé, membre de notre groupe, le Locus Solus Mobilum, s'est tout de suite porté volontaire. J'expose notre projet à Jean-Paul Laenen de JP Land. Il m'annonce qu'il tient également à faire partie de l'aventure " J'aime les sorties de grange et il y a un moment que je n'ai pas voyagé ", nous confie-t-il. Jean-Luc Martinez (Locus Solus Mobilum), un autre passionné de Land intègre également le projet et nous attendons confirmation de notre ami Yasmin, croate dingue de Land. Mon Disco récemment acheté me laisse en plan avec une très vilaine fuite de boîte de vitesses (carter principal fendu) Jean-Paul me propose d'utiliser sans brave 130 et son plateau. Les pays à traverser sont dans l'ordre: l'Italie, 30kms de Slovénie et nous sommes en Croatie. Il y a juste une enclave de 8km de Bosnie à traverser pour laquelle il nous faut un passeport. Au total, depuis chez JP Land, 1600 km à parcourir. Dix jours se passent et toujours pas de nouvelles de Mrs Magdalena...
Jeudi 23 janvier.
Un soir je reçois un E-mail de l'Ambassadeur de Hollande en Croatie... C'est lui qui a prélevé le fameux moteur sur le véhicule, il a été avisé de mon projet par Magdalena. Au titre de propriétaire lui-même d'un Series, il m'établit une description détaillée du Tickford. Il n'a retiré en fait que la culasse et la pipe d'admission, plus quelques accessoires. Mais il m'annonce que le Land de 1955 (?) a été entièrement modifié en " Jeep ", certainement à l'occasion d'un carnaval local... " A part les ailes en très mauvais état et le capot, plus rien n'est d'origine " me révèle-t-il. Là je tombe de haut, le Land aurait donc tellement changé depuis la photo parue dans Land Mag? Je commence à remettre sérieusement en cause notre voyage. Mais non, ce n'est pas possible, le hollandais bien qu'ayant lui-même un Series o­ne n'a certainement pas connaissance de l'existence des modèles carrossés par Tickford. Je n'arrive toujours pas à joindre Magdalena, et dois absolument avancer dans les démarches administratives. Il me faut les papiers du Land, un acte de vente et ensuite me renseigner sur les formalités douanières. Toutes mes questions à ce sujet, à l'Ambassade de France en Croatie et l'ambassade de Croatie en France, restent sans réponse. Je suis vraiment inquiet quant au rapatriement en France du Tickford...
Vendredi 24 janvier.
Ayant un peu de mal à contenir mon impatience, je continue à me documenter sur la Croatie et j'achète le " Guide du Routard. En parcourant le chapitre sur Dubrovnik je tombe sur le numéro de téléphone d'un certain Ivo Jelic, professeur de son état, homme érudit et jovial qui semble connaître tout et tout le monde à Dubrovnik... Je me dis que c'est l'homme de la situation pour m'aider dans ces démarches. Effectivement il m'offre tout de suite son soutien de façon très amicale. Cette approche inhabituelle le séduit. Il me révèle qu'il aime les gens passionnés et assez fous au point de faire un tel trajet simplement pour une " voiture " Ivo me propose enfin de prendre lui-même contact avec Magdalena dans le but de la soulager de toutes ses tracasseries administratives. Entre temps le directeur de l'Office du Tourisme m'a renseigné sur les horaires du bateau journalier de Dubrovnik pour Mljet, la possibilité d'y embarquer le 130 avec le plateau, le couchage sur place qui, en cette saison où les hôtels sont fermés, s'effectuera chez l'habitant. Le bateau devrait être à quai à 6 heures du matin et arriver à Mljet à 8 heures. Nous passerons donc 24 heures sur L'île. Retour prévu le mardi matin sur Dubrovnik où nous espérons passer la journée. Il nous faudra également trouver un parking suffisamment grand et sécurisé pour notre attelage.
   Suivant (2/5) Suivant

[ Retour Reportages | Index des Rubriques ]
Accueil - Contactez-nous