Landmania
Accueil - Contactez-nous 
Le Range Bobtail de Gérard

Page: 1/2     (27670 lectures)   Format imprimable

Vous l'avez sûrement croisé sur un rassemblement Land Rover, aperçu lors de diverses manifestations 4x4 où Gérard participe régulièrement; la présence de son Range est toujours très appréciée sur tous les terrains, les exploits de son véhicule laissent rarement indifférent.
Il nous expose dans ce reportage, la conception et la réalisation de son projet : du sur-mesure pour le franchissement et… le spectacle!



Je souhaitai acquérir un véhicule Land Rover pour faire pratiquement que du tout-terrain. Bien entendu mon .premier choix était un Defender 90 pour ses qualités de franchissement et de préférence en V8. Devant la rareté de l'objet et des prix pratiqués, j'ai du rapidement changer d'option. Quand l'occasion s'est présentée d'acquérir un Range Rover V8 à un prix plus que raisonnable, je ne l'ai pas laissée passer.
Véhicule d'origine : Range Rover Classic 3.8 V8 2 Portes année modèle 1984.

Pour améliorer ses capacités tout-terrain, je l'ai d'abord équipé de 4 pneus 750x16 et pour qu'ils puissent passer, j'ai découpé le pourtour des 4 ailes. De plus j'ai posé une protection de réservoir, des ressorts plus hauts et un pare choc avant tubulaire.
La première sortie avec le Range ainsi équipé fut le Belgium National 1999. Celui-ci a parfaitement fonctionné à par les deux amortisseurs arrière qui o­nt cassés au beau milieu d'une zone de trial.

Cette panne m'a fortement sensibilisé sur l'importance des croisements de pont car les amortisseurs étant cassés, plus rien ne limite de débattement, les croisements de ponts sont incroyables et les roues touchent toujours le sol. Bien sûr quelques problèmes se posent comme la longueur du tuyau de frein, la hauteur des passages de roue et le positionnement des ressorts.

Un autre point bien connu limite les capacités de franchissement du Range Rover par rapport à un Defender 90 c'est bien entendu le porte à faux arrière. De retour de cette manifestation, j'ai donc entreprit d'améliorer principalement ces deux caractéristiques en augmentant la course des amortisseurs avant et arrière (de 21 à 36 cm) et en réduisant le porte à faux arrière de 42 cm.
Pour parfaire le tout, un treuil Superwinch X9 qui peut-être utilisé à l'avant et/ou à l'arrière à été placé à l'arrière du véhicule et un blocage de différentiel ARB avant et arrière o­nt été montés. Maintenant, pour augmenter la puissance et remplacer mon vieux V8 fatigué, je pense mettre un plus gros moteur (4.6) et une boîte automatique, mais le temps me manque !

   Suivant (2/2) Suivant

[ Retour Reportages | Index des Rubriques ]
Accueil - Contactez-nous