Landmania
Accueil - Contactez-nous 
25.000km en Santana PS10

Page: 1/2     (12529 lectures)   Format imprimable

Philippe Vallier nous fait part des premières impressions de son tout nouveau Santana PS10. Une sortie "dunes" dans le sud Tunisien, un voyage à Dakar et une sortie de préparation au fameux château de Thénissey.

J'ai choisi ce véhicule après avoir roulé en 110 TD5 tous les jours et en raids (plus de 250000km sans problèmes majeurs, juste une pompe à diesel au Maroc)
Pourquoi ? J'ai été séduit par le côté rustique, le retour des lames, le moteur Iveco, l'aspect général et surtout la position de conduite. Ces atouts se sont confirmés par la suite.

Mais comme toute médaille a son revers, les défauts aussi me sont apparus. Il s'agit d'abord d'une finition en dessous de la moyenne, d'un manque d'amortisseur de direction (gravissime sur les petites routes départementales ou le véhicule "guidone" sans arrêt et il faut freiner dur pour stopper le mouvement. Par contre sans effet sur autoroute et piste).
Le pare-choc arrière est une abération, j'ai cassé un phare à chaque sortie. Il est trop bas, inutile et moche. Les verrouillages des serrures (surtout celle de derrière) grippent fréquemment.
Le système de commande du chauffage cassé (valve grippée) à 12000km. J'ai du modifier le bras du boîtier de direction car la rotule de la barre de direction venait frotter en croisement de pont maximum. Amortisseurs arrières un peu mous en cas de charge importante (ce qui est le cas à chaque voyage !)
   Suivant (2/2) Suivant

[ Retour Reportages | Index des Rubriques ]
Accueil - Contactez-nous